Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bénin : le député Guy Mitokpè exprime ses frustrations de la gestion du président Talon.  ‪Guy Dossou Mitokpè, Député à l'Assemblée Nationale. Ph : Bénoît Koffi.

Invité sur Café Média Plus ce vendredi 26 Août 2016 à la maison des Médias, Guy Dossou Mitokpè, député de la 16èmecirconscription électorale du Bénin, sans langue de bois, a exprimé ses frustrations des quatre mois de gestion du gouvernement de la Rupture pour le Nouveau départ. En effet, le jeune député a fustigé l’absence de dialogue gouvernement – majorité parlementaire et le mépris de certains ministres et/ou directeurs généraux à l’égard des membres des institutions de la république.

« En 4 mois de gestion, il y un certain nombre de choses sur lesquelles moi je ne suis pas d’accord. (…) Je ne suis pas d’accord avec la manière dont les discussions sont menées avec la majorité parlementaire. (…) Il y a une majorité qui se réclame aujourd’hui du président de la république et le président, avant toutes grandes réformes, doit consulter sa majorité parlementaire. » a déclaré le député Mitokpè.

Pour illustrer ses propos, le député prend l’exemple des « grandes démocraties » que sont la France et les Etats Unis. « Même François Hollande, lors qu’il pense que certains projets sont vitaux ou essentiels pour sa gouvernance, il appelle le camp socialiste et ils s’asseyent, ils débattent un débat franc entre eux. (…) Même Obama pour ses plus grands projets, discute avec son camp démocrate d’abord ! » a-t-il martelé.

Pour Guy Dossou Mitokpè, le président de la république, sur des questions essentielles, doit discuter avec sa majorité parlementaire justement parce que son échec sera inéluctablement l’échec des députés qui se réclament de son camp même si son succès ne sera pas forcément leurs succès. Pour cela, poursuit-il, il faut discuter avec ces personnes avant d’introduire des projets ou des réformes essentielles.

« Regardez comment l’un des ministres du gouvernement a été malmené par l’Assemblée Nationale la dernière fois sur une question donnée (le député n’a pas voulu donner plus de détails – ndlr). J’ai dit au ministre quand j’ai pris la parole que c’est un peu dommage de constater que vous êtes malmené, sellé et isolé au sein du parlement. Il en sera ainsi toutes les fois que vous ne penserai pas qu’il est utile qu’on puisse discuter avant que vous ne veniez. » a fait savoir le député Mitokpè. Il précise également que ce dialogue gouvernement – majorité parlementaire n’est nullement une question d’argent mais plutôt une démarche pour plus d’efficacité de l’action gouvernementale.

Pour ce qui concerne le mépris de certains ministres et/ou directeurs généraux à l’égard des membres des institutions de la République, le député dit être très gêné par ce constat qu’il a fait à l’instar de certains de ces collègues députés. Sans vouloir aller dans les détails, le député a simplement fait savoir aux hommes des médias qu’il ne devrait pas y avoir outre mesure de concurrence entre l’exécutif et les autres institutions de la république d’autant plus que les pouvoirs sont séparés.

Partager cet article

Repost 0